enrichissements 2016-17

enrichissements 2016-17

Martine Aballéa, Lara Almarcegui, Eleanor Antin, Carl Andre, Barbara Bloom, Alighiero Boetti, Alex Chevalier, Henri Chopin, George Brecht & Robert Filliou, J. R. Carpenter, Laurie Clark, Bob Cobbing, Ian Hamilton Finlay, Simone Forti, Thomas Geiger,
Paul-Armand Gette, Guerilla Girls, Richard Hamilton, Raoul Hausmann, Pati Hill, David Horvitz, Ernst Jandl, Alan Kaprow, Kasper König, Richard Long, Laurent Marissal, Linda Montano, Richard Long, Seiichi Niikuni, Friederike Pezold, Tomas Schmit, Carolee Schneemann, Athena Tacha, Erica Van Horn, Joyce Wieland…

exposition  14/02/18 17/06/18

Ouvert du mercredi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 18h 30 sauf jours fériés.
Entrée libre

 

 

Publicités

les insectes 1

Paul-Armand Gette
Préface
Texte.
In : Bernard Durin. Les insectes, Schirmer / Mosel, Munich et Paris, 1987.
– 16 p. ; 32,8 × 28 cm. – Imprimé en offset en 1 couleur (noir) sur papier couché blanc. Pages 7– 22.
(Première édition en allemand sous le titre Käfer und andere Kerbtiere. 34 Zeichnungen von Bernard Durin,
Schirmer / Mosel, Munich, 1980. Deuxième édition en anglais sous le titre Insects Etc: An Anthology
of Arthropods Featuring a Bounty of Beetles, Hudson Hills Press, New York, 1981.)
inv. n° 018 12

Paul-Armand Gette ? Un goût certain pour la publication

livre pag numérique.indd

Catalogue raisonné des livres et publications.

Saint-Yrieix-la-Perche : Le centre des livres d’artistes & Saint-Benoît-du-sault : Editions Tarabuste, 2012.
296 pages format : 27 x 21 cm, broché, sous étui.  Impression numérique noir et blanc. 600 ex.
isbn 978-2-917393-02-4
35 euros

Paul-Armand Gette

De la pegmatite à la porcelaine ou La colère des Nymphes !
30 juin – 13 octobre
pag1web
pag2web
pag3web

Saint-Yrieix-la-Perche est, c’est bien connu, le berceau du kaolin sans lequel la porcelaine n’existerait pas. Sans Pegmatite et sans Feldspath pas de kaolin ! Nous avons là un bel enchaînement, qui tout logique qu’il soit, ne m’aurait mené à rien. Heureusement pour moi la mythologie est venue à mon secours en me soufflant que les Nymphes limousines n’avaient guère apprécié cette ample destruction de leur habitat favori et que, quand elles en avaient l’occasion, la colère les prenait et qu’alors la vaisselle passait généralement par les fenêtres comme en ce jour du 29 juin où Amandine défenestra une potiche qui s’écrasa au sol avec un joli bruit cristallin. Paul-Armand Gette.