Marianne Mispelaëre

Marianne Mispelaëre ici présente, travaillera au cdla en ce mois de juin, bénéficiant de la seconde résidence de recherche de l’année. Elle vit et travaille à Saint-Ouen, elle est artiste (fraîchement lauréate du prix Salon de Montrouge – Palais de Tokyo) et éditrice (Pétrole Éditions). Epaulée de l’historien d’art et philosophe Horst Bredekam et de la philosophe Hannah Arendt qui tentent respectivement de comprendre comment l’image et le langage précèdent l’action, Marianne Mispelaëre suivra l’instinct de Marguerite Duras lorsqu’en 1985 elle parlait de l’an 2000 en ces termes  : « un jour un homme ouvrira un livre et tout recommencera ». Cette résidence se veut le point d’ancrage d’un projet qui se réalisera dans le Dakota du Nord, Etats-Unis, en août prochain.

Publicités